Candidature
L’ICAN au micro de l’émission Grantanfi sur France culture
Publié le 15 juillet 2013

A l’occasion d’une émission diffusée le 12 juin 2013, le
présentateur Martin Quenehen aborde l’enseignement spécialisé du
game design et propose un reportage dans les locaux de l’ICAN.
On peut y reconnaître un cours de game design de Brice Roy,
enseignant référent, dont l’objectif était de réfléchir autour de la
thématique de cette rentrée : « avatars » ! L’émission est
entrecoupée des entretiens de Kate Luc et Corentin Gachon, étudiants
en 2e année game design, on y reconnaît aussi la voix de Simon
Albou, également en 2e année game design, au détour d’une question,
et celle de Boris Solinski, directeur de l’ICAN.


Pour écouter le podcast de l’émission, c’est ici

Retrouvez le résumé de l’émission

Les jeux vidéo sont en quelque sorte le « God of War » de la
bataille économique que mènent aujourd’hui les industries
culturelles et créatives. Avec un marché estimé à plus de 50
milliards de dollars, les jeux vidéo sont en effet devenus la
première industrie culturelle mondiale…

Ce qui explique la curiosité toujours accrue que suscite le
salon annuel E3 (l’Electronic Entertainment Expo) à Los Angeles du
11 au 13 juin 2013.

Ce qui explique aussi pourquoi les bornes d’arcades et autres
caméras 3D ont envahi le Grand Palais, dans le cadre de
l’exposition « L’âge d’or du jeu vidéo ».

Ce qui explique enfin l’engouement des étudiants pour les
écoles de jeux vidéo, qui sont déjà 70 rien qu’en France…

Mais cette industrie évolue, mute comme un zombie soumis aux
rayonnements électromagnétiques et ionisants émis par les
smartphones et autres tablettes… Les jeux « triple A » – ces
blockbusters pour console et PC – sont désormais fortement
concurrencés par les jeux pour mobiles et sur les réseaux sociaux,
et de nouveaux modèles économiques (à commencer par le
free-to-play – les jeux gratuits) sèment la pagaille…

Oui, les jeux vidéo sont de plus en plus polymorphes, comme
on le dit de certains pervers…

C’est pourquoi Grantanfi vous entraîne derrière les écrans
des écoles qui forment les techniciens et les managers de cette
industrie, pour mieux cerner leurs « perversions » et les dynamiques
mutagènes qui les animent aujourd’hui !

200