X
JPO live du 27/10
L'ICAN vous accueille en Portes Ouvertes Digitales !
Je m'inscris
Une question ?
L'ICAN vous recontacte !
Être recontacté

Périhélie : Un jeu vidéo relaxant créé par les étudiants de l’ICAN

Actualité publiée le avril 16, 2021

Dans le cadre de leur formation, les étudiants de 2ème année du Bachelor Game Design de l’ICAN ont eu pour mission de développer un jeu vidéo à partir d’un thème imposé : « fluctuations ». Focus sur l’un de ces projets.

 

 

 

Quatre étudiants de deuxième année en Bachelor Game Design ont conçu un jeu vidéo en 2D nommé Périhélie. Pour le développer, ils se sont basés sur un programme informatique de vie artificielle permettant de simuler le comportement d’une nuée d’oiseaux en vol. Périhélie a été imaginé à partir d’effet de matière papier et d’éléments aquatiques, ayant un effet très apaisant sur le joueur.

 

Périhélie, un jeu à la fois relaxant et stimulant

Périhélie est basé sur trois comportements fondamentaux que sont la cohésion, la séparation et l’alignement, le tout répartit dans trois zones distinctes : la zone d’orientation, de répulsion et d’attraction.

Le jeu se compose de quatre mécanismes distincts :

• L’attraction des poissons : Cette phase permet au joueur d’attirer les deux différents bancs de poissons. Il peut le faire avec chaque banc individuellement ou bien mélanger les deux.

• Les prédateurs : Ils jouent un rôle de régulateurs de flux. Ils ont une façon de fonctionner qui leur est propre et ne sont dépendants d’aucun autre poisson. Ils mangent les poissons qui s’approchent trop près d’eux et les chassent.

• L’éclosion des poissons : L’attraction peut entrainer les poissons dans les zones d’éclosion, ce qui permet d’en créer de nouveaux.

• La tension du système : Le fait de revenir à son état initial, et donc de se vider au fur et à mesure, entretien la tension du système de ce jeu. Le joueur cherche à maintenir le système de manière équilibrée et évolutive pour faire grandir les différents bancs de poissons.

Lors de la conception, les étudiants ont choisi de rendre l’utilisateur maître du jeu : « Le joueur a la main mise sur l’évolution de ses bancs de poissons et peut également utiliser les prédateurs pour réguler son flux de poissons », expliquent-ils.

 

Des étudiants créatifs qui développent un savoir-faire et un savoir-être

Grâce à l’ensemble des cours dispensés en deuxième année du Bachelor Game Design (conception de jeux, programmation gameplay, design graphique et sonore…), les étudiants développent des compétences pour concevoir un jeu vidéo.

Pour créer et développer Périhélie, les étudiants se sont donc répartis les tâches : Andréas-Saül Champagne-Laurenceau était chargé de la partie Game Design – Documentation -Programmation, Jérôme Thisse avait le rôle du Sound Designer, Yanis Zazoua celui du Directeur Artistique et pour finir, Eric Tigano était en charge de la Programmation.

Ils se sont inspirés de nombreuses références du Game Design comme Flowers ou Lifelike pour proposer un jeu relaxant, épuré et autonome. Un travail qui leur a permis d’allier à la fois savoir-faire en Game Design et savoir-être en équipe.

200