X
Brochure ICAN
Découvrez l'école et ses formations
Je télécharge
JPO du 06/07
L'ICAN vous accueille en Journée Portes Ouvertes !
Je m'inscris
Une question ?
L'ICAN vous recontacte !
Être recontacté

L’évolution des personnages féminins dans les jeux vidéo

Actualité publiée le juin 27, 2022

Le premier personnage féminin véritablement jouable dans un jeu vidéo s’appelle Samus Aran, chasseuse de l’espace (Metroid, 1986). Depuis, les avatars féminins ont bien fait du chemin : zoom sur leur évolution.

 

Personnages_feminins_jeux_video

 

Les personnages féminins de jeux vidéo : de secondaires à principaux ?

Longtemps, le personnage féminin d’un jeu vidéo était non-jouable et se cantonnait à servir d’excuse pour lancer une quête de l’avatar masculin (jouable, lui). En cause, le manque de joueuses féminines, l’étroitesse d’un marché à peine naissant et des sociétés encore très traditionnelles.

 

Après l’apparition du premier personnage féminin maniable, le monde du jeu vidéo est bouleversé par Lara Croft, personnage féminin de l’aventurière par excellence. Nombreux et nombreuses regrettent son apparence et le peu de maniabilité proposée par les développeurs du jeu.

 

Beaucoup moins sexualisée que son homologue, Jill Valentine de Resident Evil marque aussi l’univers du jeu vidéo. Cependant, cet avatar n’est malheureusement jouable qu’en mode facile.

 

Personnages féminins jeux vidéo : reflets de la société

Auparavant très clichés, les personnages féminins jeux vidéo ont considérablement évolué, reflétant parfaitement les nouvelles mœurs. Cela va de pair avec les avancées technologiques, les nouveaux principes du marketing et de la communication (plus inclusifs) et la démocratisation des réseaux sociaux.

 

Désormais, les profils des avatars féminins sont variés et complexes : Peach la princesse, Lara Croft l’aventurière ou encore Nina Williams la combattante. Le registre des avatars féminins s’enrichit et on voit apparaître des personnages à la personnalité véridique pour ne pas dire véritable. C’est le cas de Max dans Life Is Strange, qui sort complètement des sentiers battus et dont le profil psychologique évite habilement les clichés du genre.

 

Les représentations graphiques et des tenues des personnages féminins dans les jeux vidéo ont souvent décrié la chronique. Désormais, l’aspect esthétique des personnages féminins est, comme pour les masculins, plus en adéquation avec l’univers dans lequel ils évoluent, leur fonction dans le jeu (ou leur caste) ou même leur âge supposé. Il en va de même du canon de beauté occidental dont les personnages féminins étaient invariablement marqués. Le jeu Overwatch met ainsi en scène des personnages féminins aux beautés atypiques et dont l’ensemble représente des carrures, des physiques et des traits très variés.

 

E-sport : tremplin de l’évolution des personnages féminins

Notons que derrière les évolutions sociales qui ont porté le développement des personnages féminins dans le jeu vidéo, la démocratisation de l’e-sport a aussi considérablement contribué à voir apparaître des avatars complexes et agréables à jouer.

 

En effet, la discipline sportive est désormais résolument investie par les femmes, qui ont poussé à la création d’avatars performants et esthétiquement viables. En parallèle des compétitions de sport numérique, près de 47 % des consommateurs de jeu vidéo actuels sont des femmes, il est tout naturel qu’elles aussi aient accès à un avatar jouable qui leur ressemble et qui leur plaît.

 

Le monde du jeu vidéo s’ouvre aux femmes et se veut véritablement inclusif : les scénarios, les univers ainsi que les personnages que propose l’industrie vidéoludique se diversifient. Les jeunes développeurs de jeu, game designers ou concepteurs sont appelés à proposer des jeux complets, qui représentent véritablement la diversité de leur public en soignant leur offre de personnages féminins. L’ICAN propose à ce titre un apprentissage complet et axé vers la pratique, grâce à de nombreux stages en alternance.

 

Dans son émission Art of Gaming, Arte propose un documentaire complet et de qualité à propos de l’évolution des personnages féminins dans le jeu vidéo.

Semaine de conférences : les étudiants au contact des professionnels du secteur

Actualité publiée le juin 24, 2022

Être au contact du monde professionnel est un point essentiel, au cœur de la pédagogie de l’ICAN. C’est pourquoi, cette année encore, l’école a accueilli plusieurs conférenciers provenant du secteur de l’animation, du jeu vidéo et de l’audiovisuel. Cette semaine a été rythmée par des échanges passionnants autour de la 3D Temps Réel, des séries animées et des jeux vidéo entre autres. Retour sur ces moments de partage.

 

 


 

 

Une semaine intense

Le Service des Relations Entreprises et l’équipe pédagogique de l’ICAN ont organisé collaborativement une semaine de conférences, un véritable temps fort de l’année.

 

Les étudiants ont pu rencontrer :

 

 

Lors de ces échanges, les conférenciers ont été invités à partager leur expérience, à faire des démonstrations en direct et à délivrer des conseils d’expert. Les étudiants ont eu l’opportunité de poser des questions et d’éclairer leur lanterne sur les domaines qui les passionnent.

 

De plus, la rencontre privilégiée avec la Talent Acquisition de Fortiche Production a permis de découvrir l’envers du décor de la série Arcane, tirée du jeu League of Legends. Ils ont pu mieux appréhender l’activité du studio, son organisation et les différentes étapes de création de la série. Un moment privilégié que les étudiants ne sont pas prêts d’oublier.

 

Un moment privilégié pour construire son réseau

Les échanges directs avec des professionnels de secteur permettent aux étudiants de discuter autour des problématiques qu’ils rencontrent, des missions qui pourront leur être confiées dans leur future vie professionnelle et de réfléchir aux métiers de demain. C’est également une chance pour les étudiants de se mettre en valeur face à de futurs recruteurs.

 

« Nous avons aujourd’hui au sein de France Télévisions deux alternants de l’ICAN, qui donnent entière satisfaction. » explique Victor Blanco, Responsable Studios Virtuels, Réalité Augmentée et Habillage chez France Télévisions.

 

A ce titre, le service des Relations Entreprises œuvre au quotidien dans le développement des partenariats et collaborations avec les entreprises, pour offrir aux étudiants et alumni de belles opportunités professionnelles.

UX design : quels sont les critères à prendre en compte ?

Actualité publiée le juin 20, 2022

L’UX Design est une nouvelle manière de concevoir la production d’un projet. Elle vise à recentrer les étapes de conception autour des besoins des consommateurs et de leurs manières d’utilisation. A ce titre, sur quels critères se basent les experts de l’UX Design ?

 

Visuel_UX_Design

 

La satisfaction : le critère prédominant en UX Design

L’UX Design est une méthode qui consiste à développer des interfaces digitales en fonction des retours des utilisateurs. Selon cette technique, les produits web sont élaborés en plaçant au centre du processus de production les attentes, les besoins et les désirs des consommateurs.

 

Ainsi, le taux de satisfaction des internautes qui visitent un site est un indicateur crucial pour les professionnels de l’UX Design, qui centrent leurs opérations de conception autour de ce critère.

 

La satisfaction d’un visiteur se détermine en fonction du ressenti à l’utilisation de la plateforme, à son comportement lorsqu’il surfe en ligne (temps de visite, fermeture des pages, utilisation du menu déroulant, etc). Naturellement, l’objectif de l’UX Design est d’optimiser l’expérience d’utilisateur afin de favoriser son retour sur la plateforme et de lui offrir la pleine satisfaction dans l’utilisation de produits digitaux. Les professionnels vont ainsi favoriser des éléments visuels et fonctionnels afin de corriger certains points.

 

UX Design : les critères d’une bonne expérience utilisateur

Les internautes sont de plus en plus exigeants et les projets développés selon la méthode de l’UX design doivent prendre en compte 4 points essentiels dans la conception des interfaces web :

 

  • La vitesse de chargement du site. Une plateforme trop lente, qui « plante » ou qui ne charge pas, c’est un véritable point noir aux yeux des internautes. Ils se détournent littéralement de ce genre de sites, quand bien même leur contenu leur est nécessaire (plateforme informative, ou de réservation, par exemple). En UX Design, ce critère revêt une importance considérable et c’est pour cette raison que les équipes UX travaillent en étroite collaboration avec les développeurs web et les programmeurs.
  • La réactivité de l’interface. Selon les principes du responsive design, l’ergonomie d’un site web est très importante pour les internautes. Désormais, une bonne plateforme digitale doit automatiquement s’adapter à la manière dont le visiteur se connecte : tablette, mobile, ou ordinateur par exemple. Ainsi, en UX Design, on privilégie des interfaces qui sont modulables, afin d’offrir un confort parfait aux utilisateurs, qu’il s’agisse d’une connexion mobile ou fixe.
  • Une apparence épurée et un design propre. Un design simple est préféré par un grand nombre d’internautes en raison de sa lisibilité. L’effort que devrait faire un visiteur lors de sa première entrée sur un site trop chargé ou incompréhensible est rédhibitoire. L’UX Design tient compte de ce critère, et les professionnels conseillent souvent à leurs clients de revoir régulièrement l’aspect esthétique de leur site web.
  • Un site accessible. L’accessibilité d’un site est essentielle en UX Design. Ce critère est triple : accessibilité depuis tous les appareils (en lien avec le Responsive Design), depuis tous les navigateurs et pour tous les utilisateurs (les personnes en situation de handicap, par exemple).

 

Savoir mettre en place la méthode de l’UX Design, compiler et analyser les informations à propos de ces critères d’amélioration s’apprend à l’occasion d’une formation technique et académique. C’est précisément ce que propose l’ICAN en offrant un parcours en UX Design, en alternance du Bachelor au Mastère (de bac à bac+5).

Awwwards : quand les sites web sont récompensés

Actualité publiée le juin 17, 2022

Devenue incontournable dans le monde de la conception et du design web, la grande compétition des awwwards représente de nombreuses opportunités professionnelles. En quoi consiste-t-elle ?

 

Visuel_awwwards

 

Awwwards : une première pour les sites web

Avec trois W pour World Wide Web, awwwards est le nom d’une plateforme internet qui organise une compétition originale, unique et innovante en vue de récompenser les meilleurs sites web.

Les jurés examinent plusieurs éléments constitutifs des sites en compétition :

 

  • Le design.
  • L’UI et l’UX.
  • La créativité.
  • Le contenu.

 

C’est quotidiennement que awwwards a débuté en proposant de découvrir un nouveau site tous les jours. Les élus du site of the day voient alors leur nombre de visites exploser et leur e-réputation soudain rayonner. Plus tard, la plateforme a mis en place le Site of the Month, un titre très honorifique décerné mensuellement.

 

Désormais reconnus comme véritable association de professionnels, les awwwards se tiennent annuellement dans diverses capitales du monde. Depuis 2011, la compétition décerne un titre aux meilleurs sites web de l’année selon diverses catégories :

 

  • Agence de l’année.
  • Site de l’année.
  • Site de l’année – choix des utilisateurs.
  • Développeur de l’année.
  • E-commerce de l’année, etc.

 

Awwwards : quel enjeu pour les sites web ?

La compétition commence à se faire connaître dans le milieu de la conception et du design web. Remporter une édition offre de nombreux avantages à la fois pour le propriétaire de la plateforme et pour son concepteur :

 

  • L’acquisition de nouveaux clients pour le propriétaire d’un site qui marche et qui est récompensé pour son haut niveau qualitatif. Une telle récompense peut aussi renforcer la confiance de ses clients fidèles, qui peuvent y voir un gage du professionnalisme du propriétaire.
  • Une véritable carte de visite pour l’équipe de conception, qui peut obtenir après un awwwards de nombreuses opportunités de travail. Les meilleurs directeurs artistiques ou les chefs d’agence spécialisée connaissent et suivent les résultats de la compétition. Certains n’hésitent pas à contacter les concepteurs vainqueurs d’une édition afin de leur proposer des collaborations, voire les débaucher s’ils estiment avoir décelé un talent rare.
  • Les awwwards représentent aussi un tremplin considérable pour les étudiants en conception et en design web. Suite à la participation à cette compétition unique en son genre, nombreux d’entre eux se construisent un portfolio qui marche, voire trouvent du travail.

 

Or, pour participer à la compétition, il faut être en mesure de proposer un site internet de très haute qualité (conception, design, ergonomie et fonctionnalités notamment). En effet, les étapes de sélection sont rudes et seuls les meilleurs font partie des compétiteurs. Ainsi, afin d’utiliser les awwwards comme carte de visite ou encore simplement y participer, il faut faire preuve d’un niveau de compétence digne d’un professionnel de la conception web.

 

À titre d’exemple, l’ICAN propose des formations techniques de haut niveau académique permettant de se former par le biais de l’apprentissage en alternance. Ses étudiants en Web et Digital ou en UX Design savent développer un site susceptible de remporter les awwwards.

 

A Journey Throught Middle-Earth, Sortie en Mer ou encore In Pieces, le site awwwards a révéré des plateformes de très haut niveau et continue d’en proposer de nouvelles tous les jours.

L’Étoile défilante, la bande-dessinée revisitée

Actualité publiée le juin 14, 2022

Cameron Brooks, étudiante en 3ème année de Bachelor BD Numérique à l’ICAN, dévoile son projet L’Étoile Défilante, inspiré par la bande défilée Phallaina de Marietta Ren. Une bande-dessinée numérique qui offre une expérience de lecture tout à fait originale. Zoom sur son projet.

 

Visuel_etoile_defilante

 

Une histoire d’aventure

Scindée en quatre parties, L’Étoile défilante raconte l’attendrissante histoire de Bunnie et de son fidèle compagnon Tigre. Les deux protagonistes se lancent à la poursuite d’une étoile filante, après que la rêveuse et optimiste Bunnie décide de l’attraper pour obtenir un souhait. Tigre, plus réaliste et raisonné, accepte malgré tout de la suivre dans ce périple.

 

Un périple semé d’embûches, qui mettra à l’épreuve la persévérance de Bunnie et sa confiance en elle. Une véritable aventure pour les deux personnages, à découvrir dans ce format tout à fait unique.

 

Toute la programmation du projet a été réalisée à l’aide de Construct2, logiciel permettant de mettre en place des animations, des effets sonores et du parallaxe au sein de l’histoire.

 

Des sources d’inspiration diverses

Pour conceptualiser et mener à bien ce projet, l’auteure a puisé son inspiration de plusieurs œuvres qui l’ont marquées. C’est ainsi qu’elle choisit des animaux comme personnages principaux, en référence aux Fables d’Ésope, qui véhiculent des messages moraux forts. Cameron confie également avoir choisi des animaux dans l’espoir que cela permette à chacun de s’identifier à eux, indépendamment de la race ou de l’apparence.

 

Aussi, pour déterminer son style graphique, elle raconte s’être inspirée de Leaving Richard’s Valley, une série de strips créée par Michael Deforge. Un auteur à l’origine de personnages iconiques dessinés dans un style simple mais mémorable. Enfin, Cameron met en avant l’art de Gary Baseman, créateur de personnages excentriques et à forte personnalité, et du jeu vidéo Cuphead, au style des années 1920, qui donne un sentiment d’humour et de nostalgie à l’histoire.

 

Pour lors, seules les deux premières parties sont disponibles. Ce n’est donc que prochainement qu’il sera possible pour les lecteurs de découvrir si oui ou non Bunnie et Tigre ont finalement obtenu leur souhait…!

10 tips pour bien se préparer au prochain Speed Meeting de l’ICAN

Actualité publiée le juin 9, 2022

L’apprentissage et l’acquisition de nouvelles compétences par le biais de stage et d’alternance est au cœur des formations icaniennes. C’est pourquoi le service des Relations Entreprises de l’ICAN organise régulièrement des évènements dédiés au recrutement pour permettre aux étudiants d’entrer directement en contact avec les recruteurs. Le prochain speed meeting 100% digital se tiendra le 23 juin prochain. A cette occasion, l’ICAN vous donne quelques conseils pour réussir vos futurs entretiens d’embauche.

 

Visuel_Speed_meeting_Juin

 

Une opportunité à saisir

Ouvert aux étudiants et aux nouveaux inscrits, ce speed meeting regroupera une vingtaine d’entreprises : Safran electronics & defense, Tech Kids Academy, Ecole Polytechnique, Focus entertainment, BTL diffusion… De nombreuses offres de stage et d’alternance seront à pourvoir, sur des postes en corrélation avec l’univers des formations de l’ICAN : créateur d’artworks 2D, concepteur de jeux vidéo, animateur ateliers créatifs, graphiste, modélisateur 3D, assistant DA, motion designer, web designer, intégrateur web et bien d’autres encore.

 

A ce titre, certains étudiants auront l’opportunité d’intégrer les studios EternalHorizons dans le cadre du développement de « Mechachain », un jeu de combat de robots représentant une collection de NFT, et auront pour mission de réaliser les visuels 2D du jeu.

 

« Le speed meeting offre à tous les étudiants de l’ICAN l’opportunité de décrocher un entretien sans passer par la phase de pré-sélection. C’est à eux de choisir l’entreprise dans laquelle ils souhaitent travailler et non l’inverse. » affirme Luna, Chargée des Relations Entreprises.

Comment se préparer au speed meeting ?

Le service des Relations Entreprises de l’ICAN accompagne les étudiants de A à Z dans la préparation aux entretiens en amont de cette journée intensive. Voici quelques conseils pour réussir à coup sûr vos entretien :

 

Avant l’entretien :

  • Renseignez-vous sur l’entreprise et préparez quelques questions.
  • Préparez votre présentation : ne vous présentez pas en lisant son CV. Soyez clair et faites des liens entre ce que vous avez fait et les missions du poste auquel vous postulez.
  • Préparer les questions types : qualités/défauts, projet professionnel, qu’attendez-vous de cette alternance, …
  • Pensez à vérifier votre liste de rendez-vous.

 

Pendant l’entretien :

  • Soyez souriant et motivé.
  • Prenez toujours des notes sur la fiche de poste.
  • Si les recruteurs vous demandent « avez-vous des questions ? » : posez toujours au moins une question pour montrer votre détermination et votre intérêt pour le poste et l’entreprise.

 

Après l’entretien :

  • Demandez la suite du processus de recrutement pour connaître les différentes étapes.
  • Pensez à demander les coordonnées du recruteur pour le relancer si besoin.
  • Envoyez-lui un mail en fin de journée pour le remercier du temps accordé et renouveler votre motivation, en mettant votre CV en pièce jointe.

 

Vous avez à présent toutes les clés en main pour réussir à décrocher votre stage/alternance ! Bonne chance à tous.

Avec Plantz, entretenir des plantes n’a jamais été aussi fun

Actualité publiée le mai 31, 2022

Amateurs de jardinage, cette application est faite pour vous ! Lucien, Malik, Raphaël et Amine, tous étudiants en 3ème année de Bachelor Web Design et Communication Graphique ont créé une start-up fictive permettant au grand public de faciliter l’entretien des plantes d’intérieur. Découvrez leur projet.

 

Visuel_principal_Plantz

 

 

Plantz, un concept original

L’application Plantz est née d’un simple constat : Amine, co-fondateur de la start-up, ne parvenait pas à maintenir sa plante en vie sans pour autant savoir quelle était la cause. C’est pourquoi Plantz a vu le jour, une solution phygitale pour aider tout un chacun à prendre soin de ses plantes d’intérieur de manière ludique et accessible. « S’amuser, persévérer, partager, innover : ces valeurs nous semblaient essentielles pour la construction de notre projet et indispensables pour nos futurs utilisateurs. » expliquent les 4 étudiants.

 

Les étudiants avaient pour volonté de minimiser le temps passé à réaliser des recherches sur internet en regroupant toutes les informations utiles dans un seul et même canal : une application mobile. Les principales fonctionnalités de l’application sont les suivantes :

 

  • Scanner les plantes pour obtenir leur description : nom, provenance, engrais à utiliser, exposition, taille du pot, température idéale pour que votre plante reste en bonne santé… Vous aurez toutes les cartes en main pour faire vivre votre plante le plus longtemps possible.
  • Consulter le Dr Plantz : à l’aide du scanner, il vous permettra de connaître la maladie qui attaque votre plante et vous aidera à la traiter.
  • Partager et échanger : vous pourrez partager vos progrès, vos problèmes ainsi que vos doutes avec une communauté bienveillante, active et à l’écoute.

 

 

Visuel_Plantz_1

Visuel_Plantz_2

Visuel_Plantz_3

 

Un projet formateur

Dans le cadre de ce projet, les étudiants ont travaillé de manière agile et ont établi leur rétroplanning en séries de sprint de 2 semaines afin de se répartir efficacement les tâches à effectuer : le benchmark, la recherche d’informations, l’identité visuelle, la landing page, l’UX/UI Design, la communication…

 

Ce projet leur a permis d’expérimenter l’apprentissage « learning by doing », au cœur de la pédagogie du Bachelor Web Design et Communication Graphique de l’ICAN. Tout au long de leur formation, les étudiants apprennent à maîtriser les langages web et le design digital et mettent en pratique leurs connaissances à travers des projets pratiques. A l’issue de cette formation, le langage HTML, CSS, Javascript… n’a plus de secret pour eux.

Quel est le rôle du technical game designer ?

Actualité publiée le mai 30, 2022

Véritable inventeur d’un jeu, le technical game designer joue un rôle central dans le processus d’élaboration d’un jeu. Il intervient à toutes les étapes de création, de l’élaboration au test. Quelles sont précisément ses missions et comment se former pour endosser son rôle au sein d’une équipe ?

 

Visuel_technical_game_designer

 

Qui est le technical game designer ?

Au sein d’une équipe de création d’un jeu vidéo, plusieurs rôles sont à remplir : prise en main des designs et des graphiques, intégration des Intelligences Artificielles, mise en place de la trame narrative, etc… Or, tous ces corps de métier inscrivent leur travail dans une structure précise, un plan du jeu à créer, et c’est le technical game designer qui l’élabore.

 

Sa mission est donc de concevoir la structure globale du jeu et de s’assurer de sa cohérence et de son suivi tout au long du processus d’élaboration. Il travaille sur le jeu vidéo au niveau macro et micro. Il intervient sur le projet au sens large en observant le sens du jeu. Et à un niveau plus précis en se questionnant sur l’impact de l’intégration d’un nouveau personnage sur la dynamique de l’histoire, par exemple.

 

Le rôle du technical game designer est donc crucial dans le projet de création, ses missions tiennent notamment à :

 

  • Analyser le concept du jeu.
  • Créer les règles du jeu.
  • Suivre l’ergonomie et l’interactivité.
  • Travailler la cohérence des éléments graphiques.
  • Tester et identifier des dysfonctionnements des versions bêta du jeu.

 

Il travaille le plus souvent au sein d’une équipe et doit donc endosser un rôle de leader afin de mener à bien ses missions.

 

Comment se former au métier de technical game designer ?

Pour travailler comme technical game designer, il faut avoir une très grande culture générale de l’univers du jeu vidéo. Garant de la cohésion et de l’attractivité d’un jeu, il doit savoir puiser dans une base de données personnelle d’exemples qui ont fonctionné pour s’en inspirer, les revisiter et proposer des jeux toujours plus performants et agréables à jouer. Il apporte un œil critique de gamer sur ses propres productions.

 

Le technical game designer a suivi une formation professionnalisante complexe qui lui a apporté les connaissances et les savoir-faire techniques nécessaires pour conduire son projet. Généralement, ces professionnels suivent un cursus post-bac orienté dans la programmation de jeux vidéo. À ce titre, l’ICAN propose un cursus complet en Game Design. Dès la 4e année, les étudiants peuvent le spécialiser en Game Programming pour se former au métier de technical game designer. La formation débouche sur un titre de niveau 7 reconnu par l’État et la profession d’« Expert(e) du design numérique ».

 

 

Le technical game designer recherchera toujours la meilleure fluidité et le meilleur confort de jeu. Il codifie son interface de divertissement afin de proposer l’expérience la plus satisfaisante.

Développeur de jeux vidéo : 7 choses à savoir avant de se lancer

Actualité publiée le mai 23, 2022

Qui est le développeur de jeu vidéo, comment exerce-t-il ou quelle formation a-t-il suivi : sept caractéristiques à savoir avant de se lancer dans une carrière professionnelle.

 

Visuel_developpeur_jeu_video

 

Quelles sont les compétences attendues d’un développeur de jeu vidéo ?

Au quotidien, le développeur de jeu vidéo utilise des outils techniques de pointe. Il est donc attendu de lui qu’il maîtrise :

  • Les principaux langages de programmation graphique et de développement.
  • Les méthodes de la programmation en réseau (pour les jeux connectés).
  • Les techniques de conception et les outils de production des jeux vidéo.
  • La gestion de projet et la maîtrise de l’anglais technique.

Développeur de jeu vidéo : être prêt à relever plusieurs missions

Ainsi, avant de se lancer comme développeur de jeu vidéo, il faut bien estimer le volume et l’importance des missions de ce professionnel. Il doit être capable d’analyser les besoins informatiques de ses clients, d’écrire et de coder son programme, d’en effectuer les tests et les corrections, etc. Il lui faut aussi démontrer d’un bon sens relationnel : il peut être amené à gérer une équipe ou à participer activement aux réunions de structuration de son projet.

Développeur de jeu vidéo : se préparer à s’expertiser

Désormais, le marché du travail se spécialise et il peut être judicieux de suivre une formation permettant de s’inscrire dans une branche d’expertise. Par exemple, il est possible de se spécialiser comme développeur de jeu vidéo dans la 3D, la création d’outils de développement, etc.

Développeur de jeu vidéo : une expertise métier recherché

Le développeur est donc en mesure de coder ou encore de développer une interface digitale : c’est un technicien essentiel dans le processus de création d’un jeu vidéo. Il est aussi opérationnel durant toutes les phases d’élaboration du jeu, ce qui fait de lui un expert de l’industrie vivement recherché par les recruteurs du secteur. À ce titre, la profession représente 38 % des offres d’emploi du domaine.

Devenir développeur de jeu vidéo : intégrer un milieu

Le développeur peut exercer au sein d’entreprises spécialisées dans l’édition de jeu vidéo comme en indépendant, dans une start-up ou en collaboration avec d’autres professionnels. Quelle que soit sa manière d’exercer, il accède bien souvent à un premier emploi ou est appelé à intervenir sur un projet grâce à un carnet d’adresses professionnelles bien fourni et actif.

Développeur de jeu vidéo : un salaire attractif

Un développeur de jeu vidéo junior peut obtenir un salaire aux alentours des 2100 euros mensuels. Cette rétribution est amenée à évoluer rapidement en fonction de la structure qui l’emploie. Après quelques années d’expérience, le développeur de jeu vidéo peut bénéficier d’un salaire d’environ 3500 euros mensuels.

Quelle est la formation à suivre pour devenir développeur de jeu vidéo ?

Avant de se lancer dans des études de développeur de jeu vidéo, il faut sélectionner l’établissement approprié. Les étudiants désireux de faire carrière dans le métier optent à juste titre pour des formations techniques et professionnalisantes, qui bénéficient d’un apprentissage orienté vers l’acquisition de compétences opérationnelles. En faisant ce choix, ils privilégient l’expérience et l’apprentissage sur le terrain.

 

C’est ce que propose l’ICAN : des formations spécialisées de très haut niveau académique qui bénéficient de la modalité de l’apprentissage en alternance, notamment un Mastère Game Programming. Le Mastère Game Programming offre une formation d’excellence dans le domaine de la programmation de jeu vidéo, pour des profils ingénieurs souhaitant se familiariser avec le game design et des profils concepteurs souhaitant approfondir leur maîtrise des langages de programmation (C++, C Sharp, etc) et des logiciels de développement (Unreal Engine, Unity) dominant le marché.

Northern Lights Entertainment rencontre les étudiants de l’ICAN

Actualité publiée le mai 20, 2022

Northern Lights Entertainment est un studio de gaming créé en octobre 2018. Composé de jeunes entrepreneurs passionnés de l’industrie du jeu, le studio est en train de développer son premier jeu : Nebulae, un jeu de stratégie MMO de science-fiction englobant un simulateur politique intégré et des combats en 3D dans l’espace. Dernièrement, les équipes sont venus à la rencontre de nos étudiants lors d’un recrutement dédié. Retour sur cet échange.

 

 

 

 

Un échange donnant – donnant

Lisanne Fox, Chef des Opérations chez Northern Lights Entertainment et Vincent Levy, Lead Game Designer et intervenant à l’ICAN, sont venus à la rencontre de nos étudiants. Ils ont eu l’occasion de présenter le studio, leurs activités et surtout leur premier jeu en cours de développement : Nebulae.

 

Cet échange a permis aux étudiants de mieux comprendre l’esprit du studio avant de réaliser des entretiens d’embauche, notamment pour des postes en design & animation 3D et en UX/UI design.

 

« Les étudiants étaient très attentifs tout au long de la présentation, ils ont eu beaucoup de questions, c’était super plaisant. Au niveau de la partie entretiens, ils étaient très motivés et très bien préparés. Nous avons rencontré de super candidats. » complète Lisanne.

 

Une belle opportunité professionnelle pour les étudiants

Ces moments d’échanges, organisés par le Service des Relations Entreprises de l’ICAN, sont un véritable plus pour les étudiants.

 

C’est une occasion privilégiée pour eux d’être aux contacts de professionnels du secteur, directement au sein des locaux de l’école pour un job dating exclusif. « Je trouve que c’est une bonne opportunité car nous n’avons pas d’occasion de ce type juste en étant sur les sites de recherche d’emploi. C’est cool d’organiser ce genre de chose. » ajoute Chouchane, étudiante en 3e année de Bachelor Design 3D & Animation.

 

Un moment d’échange et de partage, qui débouchera sûrement sur de belles collaborations à venir.

200