X
SPO du 15/12
L'ICAN vous accueille en Soirée Portes Ouvertes !
Je m'inscris
Une question ?
L'ICAN vous recontacte !
Être recontacté

Attirer davantage de femmes : un défi pour les écoles de jeux vidéo

Actualité publiée le novembre 2, 2021

Aujourd’hui, les femmes sont de plus en plus nombreuses à étudier dans les écoles de jeux vidéo, bien que leur part soit encore faible comparée à celle des hommes. Pour faire face à ce déséquilibre, les établissements prennent des initiatives pour attirer davantage les femmes dans un secteur qui a le vent en poupe. Où en est-on à l’heure actuelle et quelle stratégie adopter pour rendre l’enseignement du jeu vidéo attractif pour les femmes ?

 

Attirer davantage de femmes : un défi pour les écoles de jeux vidéo

Les femmes dans les écoles de jeu vidéo : un chiffre encore faible

La féminisation dans le monde du jeu vidéo dépend avant tout de l’éducation. Si les formations professionnelles sont de plus en plus ouvertes aux femmes, celles-ci sont encore largement sous-représentées dans l’industrie du jeu vidéo. Selon une étude du Syndicat National du Jeu Vidéo, leur part ne représente que 14 % dans les studios de jeu vidéo et 46 % dans l’industrie selon l’INSEE.

 

Aujourd’hui, les écoles spécialisées accueillent seulement 26 % d’étudiantes. Face à ce chiffre encore faible, elles tentent de les attirer davantage au sein de leurs formations. Dans l’industrie du jeu vidéo, les inégalités persistent en fonction des secteurs : si la parité homme-femme demeure équilibrée dans le game art (design de l’univers et des personnages du jeu vidéo), l’écart est plus important dans le secteur du game design (phase de conception des mécanismes du jeu et de ses fonctionnalités) où la filière est largement dominée par un public masculin. Les stéréotypes perdurent entre la filière artistique plus fréquentée par les femmes et la filière technique davantage prisée par les hommes.

Jeux vidéo : les initiatives pour rétablir la parité homme-femme dans les écoles

Pour rétablir la mixité dans les écoles et combattre les stéréotypes, de nombreuses initiatives sont créées comme celles de l’association Women in Games dont l’objectif est de doubler le nombre de femmes dans la filière du jeu vidéo d’ici une dizaine d’années.

 

Cette organisation ouverte pour tous regroupe des professionnels œuvrant pour la mixité dans l’industrie du jeu vidéo en France à travers la formation, les rencontres, la sensibilisation, l’éducation et l’entraide.

 

Certaines écoles organisent des ateliers dans les collèges et les lycées pour promouvoir les différents métiers du jeu vidéo auprès des jeunes alors que d’autres établissements s’attèlent à faire disparaître les stéréotypes de genre. En effet, dans l’imaginaire de la plupart des gens l’univers du jeu vidéo reste encore principalement masculin.

 

Pour le public féminin qui souhaite faire carrière dans le jeu vidéo, il existe plusieurs établissements spécialisés dans le numérique qui proposent un large panel de formations adaptées allant du game design au game art. A ce titre, l’ICAN forme chaque année des étudiantes au sein de son cursus en Game Design pour acquérir les compétences techniques et artistiques nécessaires aux métiers du jeu vidéo.

 

 

 

Aujourd’hui, la part des joueuses dans le jeu vidéo est équivalente à celle des joueurs. En revanche, la parité homme-femme dans les écoles est loin d’être atteinte. Malgré cet écart important, les mentalités évoluent et de nombreuses initiatives sont mises en place pour promouvoir la place des femmes dans les établissements de jeu vidéo.

200