X
Brochure ICAN
Découvrez l'école et ses formations
Je télécharge
JPO live du 02/02
L'ICAN vous accueille en Portes Ouvertes Digitales !
Je m'inscris
Une question ?
L'ICAN vous recontacte !
Être recontacté

Les étudiants de l’ICAN participent à la Game Jam organisée par Arcweave

Actualité publiée le décembre 2, 2021

Arcweave, une société qui développe un logiciel de narration en nodal compatible Unity3D et Unreal, organisait la semaine dernière une game jam online en partenariat avec l’ICAN. L’objectif ? Créer en seulement 72 heures un jeu en anglais sur le thème « AFTERLIFE » en utilisant le logiciel Arcweave. Retour sur cet évènement challengeant.

 Game Jam Arcweave - Mastère Game Design

 

Au total, une quinzaine d’étudiants de l’ICAN ont participé à cette game jam. Rencontre avec l’un d’entre eux, Louis Farcy, étudiant en 4e année de Mastère Game Design.

Une équipe, une vision, un objectif commun

Les étudiants étaient libres de choisir le format puisque le terme de « jeu » pouvait être exploité selon les envies de chacun : expérience interactive, histoire, puzzle, roman graphique, etc.

 

Les participants pouvaient également travailler seuls ou en équipe. Arcweave offrant la possibilité de collaborer en temps réel, ils pouvaient donc former une team avec des personnes internes ou externes à l’école. C’est d’ailleurs le choix qu’a fait Louis, en s’associant avec Thomas, également étudiant en 4e année de Mastère Game Design à l’ICAN et Etienne, freelance en motion design.

 

Notre équipe s’est naturellement composée puisque nous avions déjà nos rôles prédéfinis avant de commencer la jam. Dès l’annonce du thème, nous avons discuté sur les idées et thématiques que cela nous évoquait.” explique Louis. “Le support Arcweave permet de naviguer d’un bloc a un autre via des choix. L’interaction proposée au joueur se fait par ces derniers. La linéarité des mécaniques principales ne nous plaisait pas, c’est pourquoi nous avons décidé de créer un objet avec lequel le spectateur pourrait jouer, interagir et personnaliser à sa guise.” complète-t-il.

 

Une expérience professionnalisante

Cette game jam a permis aux étudiants de mettre en pratique les compétences acquises durant leur cursus. En fonction des appétences de chacun, ils se sont réparti les différents aspects du jeu pour gagner en efficacité. “Le samedi, nous avons commencé à travailler sur nos parties respectives. Thomas a exploré les possibilités avec le code limité du jeu, puis j’ai écrit le scénario de l’histoire pendant qu’Etienne dessinait les visuels raccord avec le script.” raconte Louis.

 

Du dimanche au lundi, j’ai continué à écrire le scénario, à réfléchir aux conditions pour progresser logiquement au sein du jeu et à réaliser le storyboard sur lequel s’est basé Etienne pour faire les visuels. Pendant ce temps, Thomas écrivait les blocs textuels en anglais, soit en étoffant les bribes de texte que j’avais écrites soit en tenant compte des éléments importants à mentionner.”

 

Les 3 étudiants ont su gérer leur temps, leur permettant ainsi de finir l’intégralité du jeu avant la fin de la game jam. “Le scope a été bien géré. Nous avons eu le temps de terminer le jeu, de faire des parties pour tester toutes les possibilités et rectifier les quelques omissions de textes ou de conditions. Deux heures et demie avant la fin de la jam, nous avons déposé notre jeu : A.F.T.E.R.L.I.F.E.” conclut Louis.

 

Pour soutenir leur projet, vous pouvez voter sur le site internet arcjam. Clôture des votes dans 2 jours !

200