X
JPO live du 27/10
L'ICAN vous accueille en Portes Ouvertes Digitales !
Je m'inscris
Une question ?
L'ICAN vous recontacte !
Être recontacté

En quoi les jeux vidéo peuvent-ils être un « pansement égotique » ?

Actualité publiée le juin 24, 2021

Le jeu vidéo est devenu un pilier de la culture digitale et des arts graphiques. Dans le quotidien confiné des Français, ils sont venus combler les besoins de sociabilité et de divertissement de nombreux adeptes. Loin de couper les joueurs du monde réel, ils ont eu tendance à soigner le moral en berne. Alors, quels sont ces effets positifs des jeux vidéo sur nos esprits ?

 

Visuel pansement egotique jeux vidéo

 

Confinements : la thérapie par les jeux vidéo

L’expression pansement égotique désigne les effets positifs des jeux vidéo sur les joueurs : au travers de son avatar, le joueur accède à une seconde vie plus intéressante et flatteuse pour son ego.

 

L’effet consolateur des jeux vidéo tient à la cohérence et l’attractivité de l’univers dans lequel les joueurs sont immergés ainsi qu’à la possibilité de choisir ou de créer un personnage. En effet, un avatar peut influencer sur le comportement des joueurs. Par exemple, des tests menés en sciences humaines ont révélé que les joueurs qui choisissent des avatars de type médecins sont beaucoup moins agressifs que ceux qui incarnent un membre d’une organisation criminelle.

 

Ainsi, un personnage de jeu vidéo qui réussit, sociabilise et plaît devient un véritable pansement égotique pour le joueur qui l’incarne. Cette seconde vie fictive vient améliorer la vie réelle du joueur, en lui apportant réconfort et sociabilité.

 

 

Comment créer un jeu vidéo avec de bons avatars ?

Certains concepteurs font le choix d’imposer les personnages aux joueurs avec leur passé, leur histoire et leur personnalité. D’autres préfèrent offrir la possibilité de créer son avatar : le joueur choisit son nom, mais aussi son apparence physique voire son rôle.

 

Le panel d’avatars à choisir ou à créer doit être cohérent avec l’univers du jeu, son design, son apparence et sa trame narrative. Afin de savoir comment créer de bons avatars, il faut se former aux outils et aux techniques de la conception de jeux vidéo.

 

Un cursus en création de jeux vidéo se doit d’être complet et de comporter plusieurs volets :

– Des enseignements artistiques et numériques : graphisme, web design, maîtrise de logiciels, dessin classique.
– Des apprentissages techniques du domaine de la programmation de jeux vidéo : techniques de génération de procédures ou de randomisation, par exemple.

 

Ces apprentissages devront être mis en pratique par les étudiants tout au long de l’année, à l’occasion de projets et de travaux de groupe. Une bonne formation en programmation de jeux vidéo doit comporter un volet d’apprentissage en alternance au sein d’une entreprise spécialisée. À ce titre, l’ICAN propose un Mastère Game Programming. Il s’adresse aux étudiants qui souhaitent se former à la conception et à la programmation de jeu vidéo. Au programme figurent des enseignements en sciences humaines appliquées à l’univers des jeux vidéo, ce qui permet aux étudiants d’appréhender tous les aspects psychologiques de leurs créations.

 

Les jeux vidéo influencent notre psychologie et ce n’est pas une mauvaise nouvelle. En des temps difficiles, ils se sont révélé être de véritables atouts pour maintenir le bien-être des joueurs.

200