Candidature

Le service des anciens

Fondé en 2011, le Service des Anciens du Réseau GES réunit plus de 13000 Alumni. Sa vocation : créer une grande communauté multisectorielle d’Alumni afin de faciliter l’entraide professionnelle et la mise en place d’évènements fédérateurs.   Ses missions sont ambitieuses :
  • Représenter et informer les 13000 Alumni de toutes les formations sur les 5 continents
  • Accompagner les anciens dans leur carrière professionnelle
  • Aider et fédérer la communauté autour des centres d’intérêt personnels ou professionnels
Le service des Anciens met à disposition des diplômés l’accès à un espace intranet dédié. Cet espace Anciens MyGES permet d’accéder aux offres d’emplois des entreprises partenaires du Réseau GES et de consulter l’annuaires des Anciens. Il permet également aux diplômés ayant des besoins en recrutement de déposer leurs propres offres d’emploi à destination des Alumni.
Mathilde WINCKLER-BONZON
Responsable du Service Anciens
Tél. : 01 85 56 14 80

Les objectifs du service alumni

Développer l'entraide

  • Partage d'offre d'emploi
  • Partages d’expériences : rencontres intergénérationnelles entre anciens et étudiants
  • Coaching personnalisé
  • Le jury de fin d’études

MISE EN PLACE DES PARTENARIATS DE QUALITÉ

  • Partenaires emploi : diffusion de nombreuses offres d’emploi sur myGES et LinkedIn
  • Intervenants partenaires : animation de conférences, ateliers thématiques...

ORGANISER DES ÉVÉNEMENTS ALUMNI

  • Rencontres intergénérationnelles
  • Conférences, ateliers, tables rondes thématiques
  • Diffusion privée, afterworks

RECRUTEMENT ALUMNI

Ce service a pour vocation d’animer la communauté des jeunes diplômés du réseau. Organisé sur le modèle d’un cabinet de recrutement, l’équipe est composée de consultants spécialisés pour chacune des filières proposées par l'ICAN.

L'actualité du service Anciens

Job Dating des Alumnis

Le mardi 10 avril, le cabinet ALUMNI GES a organisé la 2ème édition du JOD DATING DES ALUMNI sur le campus de MONTSOURIS. Au total, 20 partenaires (ARROW, ADECCO, UP, ORSYS, LE CARREDOR, PAGE PERSONNEL, EXELINE…) étaient présents pour rencontrer une trentaine de candidats diplômés de Pole Paris Alternance et leur proposer leurs opportunités dans les domaines du Marketing, de la communication, de la force de vente… Durant l’évènement, près de 160 entretiens ont été réalisés : chaque étudiant a donc rencontré en moyenne 5 entreprises !!

Afterwork Alumni PPA

Ce mardi 10 avril, les anciens diplômés de PPA ont été convié à un Afterwork Alumni qui s’est déroulé sur le Campus Montsouris. Ils ont pu déguster des spécialités espagnoles et italiennes et participer à diverses activités telles que mini-golf ou massage, le tout dans une ambiance lounge et décontractée.  

AFTERWORK ANCIENS ESGI

Le 18 janvier 2018 les Alumni ESGI se retrouvaient au Mermaids and Divers pour échanger sur leurs projets professionnels en compagnie du directeur de l’ESGI, Kamal Hennou.

AFTERWORK ANCIENS PPA

Pour clore l’année 2017, le service des anciens a organisé un afterwork le 14 décembre dédié aux anciens diplômés de PPA. L’occasion de faire un bilan de cette année marquée par de riches évènements.

Bertrand BOUGEARD
Voir l'interview
Jeryce DIANINGANA
Artiste 3D
Voir l'interview
Interview
Bertrand BOUGEARD

Présentez-vous-en quelques mots…

B.B : Bonjour, je m’appelle Bertrand, j’ai 28 ans et je vie à Montreal depuis désormais deux ans.

 

Quand avez-vous intégré l’ICAN et pour quelle formation :

B.B : J’ai intégré l’ICAN en 2011 après une année en classe préparatoire BCPST et deux ans de fac de biologie à l’université Paris Sud XI. Réalisant que je pouvais faire de ma passion pour le design numérique mon futur métier, j’ai quitté ma formation pour intégrer l’ICAN où j’ai eu l’opportunité de passer le concours pour entrer directement en 2ème année d’animation numérique. Suite à l’obtention de mon bachelor en animation numérique j’ai poursuivi avec le master d’animation, interactivité et effets spéciaux.

 

Quels ont été d’après vous, les vrais plus de la formation que vous avez suivie ?

B.B : Je pense que les vrais plus de la formation ont été la grande disponibilité et l’écoute de l’ensemble des enseignants qui ont toujours répondu présents à nos interrogations et nos remarques. Le petit effectif de notre classe a également joué un rôle très important dans la formation. Cela a permis de nous entre-aider tout le long de notre formation et de nouer des amitiés solides.

Un autre atout majeur est également la formation en alternance qui permet une immersion en douceur dans le monde professionnel et ainsi constituer un premier réseau.

 

Quel souvenir gardez-vous de vos années d’étude au sein de l’ICAN ?

B.B : Je ne garde que d’excellents souvenirs de mes 4 années passées à l’ICAN. La relation avec les enseignants, les projets de fins d’années, intenses et enrichissant, les nuits blanches en groupe à travailler sur les projets, souvent accompagnés de fou rires. Un véritable lien vous unie à cette école au fur et à mesure que vous arpentez ses murs.

 

Quels conseils donneriez-vous aux étudiants qui suivent aujourd’hui cette formation ?

B.B : Mon premier conseil serait de ne pas compter. Ne comptez pas vos heures de travail, ne comptez pas le nombre de versions de projets que vous supprimerez avant d’arriver à un résultat qui vous convient, ne comptez pas le nombre de fois où votre ordinateur crashera en plein rendu. Car à la fin, ce qui compte vraiment, c’est pourquoi vous le faite. Cette formation est une formation de passionnés et peu importe la difficulté, la fatigue, les échecs, si vous donnez le meilleur de vous-même vous y arriverez car c’est ce qui vous plait.

Mon second conseil est de s’ouvrir, échanger avec ses camarades. Ne pas voir cette formation comme un concours contre ses camarades mais avec eux. Il y a bien assez de place disponible sur le marché du numérique pour vous et vos amis.

 

Avez-vous gardé contact avec vos anciens camarades ?

B.B : J’ai gardé un excellent contact avec mes camarades de promo ainsi que ceux des années inférieures. Nous nous retrouvons autant que possible (quand je rentre en France pour ma part) pour faire la fête ou collaborer ensemble. Il est très fréquent que nous nous recommandions les uns les autres auprès d’entreprises ayant besoin de graphistes.

 

Concernant votre parcours professionnel :

Avez-vous rencontré des difficultés lors de vos entretiens d’embauche ? Si oui lesquelles ?

B.B : Pour ma part je n’ai jamais eu à passer d’entretien d’embauche. C’est tout l’avantage de l’alternance, j’ai pu rencontrer de nombreux professionnels qui, une fois devenu freelance, m’ont recontacté. Le bouche à oreille fonctionne également très bien dans ce milieu et des sociétés me contactent régulièrement de la part d’amis, clients, ou autres connaissances.

 

Votre formation vous a-t-elle permis d’atteindre vos objectifs professionnels ?

B.B : Ma formation à l’ICAN a été essentiel à la réalisation de mes objectifs professionnels. Elle m’a permis de développer de nombreuses techniques de design (3D, motion design, Photoshop, effets spéciaux…) ainsi que me lancer dans le monde professionnel avec une certaine maturité et autonomie que je n’avais pas avant.

 

Parlez-nous de votre poste (CDI?, mission…)

B.B : Depuis la fin de mes études je travaille à mon compte, proposant des services variés à des agences de communication, sociétés de production et entreprises. Je suis amené à faire des projets 3D, de la direction artistique, du montage, trucage, motion design, ou encore du stop motion. Cette diversité de technique m’a permis de travailler pour de nombreuses marques telles que Dior, Zadig &Voltaire, Boucheron, le Crédit Agricole, Daher et plein d’autres.

Jeryce DIANINGANA
Artiste 3D

Présentez-vous-en quelques mots…

J.D : Bonjour, je m’appelle Jeryce DIANINGANA, je suis Artiste 3D principalement dans l’industrie du Jeu Vidéo où j’ai pu avoir l’occasion de travailler avec des compagnies telles que PrettySimpeGames à Paris, Ubisoft à Quebec et Eidos à Montreal.

 

Quand avez-vous intégré ICAN et pour quelle formation :

J.D : J’ai intégré L’ICAN en 2011 dans la formation Game Design ou je me suis spécialisé en Graphisme.

 

Quels ont été d’après vous, les vrais plus de la formation que vous avez suivie ?

J.D : De pouvoir choisir, dans cette formation vous avez la chance de voir dans son ensemble toutes les matières qu’il vous faudra pour créer votre propre jeu. J’hésitais beaucoup entre devenir Game designer et Artiste et de pouvoir en apprendre plus sur ces deux fonctions m’a permis naturellement au travers des project de fin d’années de me diriger vers celui dans lequel j’étais le plus à l’aise qui est devenu aujourd’hui mon métier

 

Quel souvenir gardez-vous de vos années d’étude au sein de ICAN ?

J.D : Les gens que j’ai rencontrés, que ça soit les Professeurs, l’administration et des camarades qui restent encore aujourd’hui des gens très importants pour moi. Participer à des salons comme la Paris Games Week et pouvoir parler et inspirer ceux qui s’intéressent au formations de L’ICAN Les soirées, les activités extra-scolaire, le BDE ! L’alco… L’alchimie entre les élèves et les professeurs, ils sont très compréhensibles et à l’écoute.

Le stress des soutenances de fin d’année, de montrer sont project final à l’ensemble du Jury, de voir des personnes avoir du fun sur votre création.

 

Quels conseils donneriez-vous aux étudiants qui suivent aujourd’hui cette formation ?

J.D : Etre fort mentalement, ne pas avoir peur de prendre des initiatives et de penser en dehors des règles. Il n’y a pas énormément de place dans ces métiers, soyez soudé les uns avec les autres car les contacts sont très importants. Les camarades que vous avez aujourd’hui peuvent devenir les collègues de demain.

 

Avez-vous gardé contact avec vos anciens camarades ?

J.D : Bien sûr, Certains camarades sont aujourd’hui comme des membres de ma famille, nous nous échangeons des contacts, offre d’emplois et astuces du métier.

 

Concernant votre parcours professionnel :

Avez-vous rencontré des difficultés lors de vos entretiens d’embauche ? Si oui lesquelles ?

J.D : Non je n’ai jamais rencontré de difficultés à mes entretiens personnellement, évitez d’être timide, voyez un entretien d’embauche comme un échange d’information entre vous et peut être votre futur collègue et non comme un test ou une épreuve, posez des questions, soyez relaxe, essayez de faire une blague ou deux !

 

Votre formation vous a-t-elle permis d’atteindre vos objectifs professionnels ?

J.D : La formation m’a permis de mieux me diriger, de savoir là où je voulais aller. Ce qui m’a « Permis » d’atteindre mon objectif c’est l’acharnement, le travail à la maison, la curiosité et la rigueur, ne vous contentez pas de juste suivre la formation, parce qu’une fois sortie du cadre scolaire vous serez surement seul et perdu.

Tout le monde peut avoir le diplôme avec un minimum d’effort, mais trouver un métier c’est un autre challenge.

Parlez-nous de votre poste (CDI?, mission…)

J.D : Je suis en CDI chez Eidos –Montreal en tant qu’Environment Artist 3D. Ma mission est de retranscrire l’idée des Director Artistiques et des Concept artistes en 3D et donnez tout mon possible afin que ça soit le plus beau possible pour les futurs joueurs.

Interview